It was a marsh...

Wander though
and take notice
of the abundant
and vibrant life
of a marsh before
it was sacrificed
on the altar of
economic
progress. 
This scenario is
just an example
of what is
happening
throughout the
planet.

Unless vigorous
actions are taken
to save the
smallest streams,
our children will
be doomed to
enjoy nature only
through books.

Il était un marais ...


Gisèle Thibodeau
Le Club d’ornithologie du Madawaska, ltée
Novembre, 2001


on loin d'un tout petit village se trouvait un marais entouré de roseaux, de carex et autres plantes paludéennes dont les longues tiges se balançaient au gré du vent.


Marais de Caron Brook, septembre 2001


(photo: J. Denys Bourque)


Sur la surface lisse de cette nappe d'eau flottaient de jolis nénuphars jaunes et dans ce miroir limpide, se reflétaient de majestueux mélèzes. Des bruants et carouges édifiaient leur nid parmi les joncs et quenouilles qui bordaient cet étang. Le feuillage dense de cette végétation aquatique offrait ainsi un abri aux sarcelles et canetons. Une multitude d'insectes pullulaient dans ce milieu naturel et les moucherolles, hirondelles et viréos y trouvaient une nourriture abondante pour leurs jeunes oisillons.

Lors de migrations automnales, diverses espèces de canards venaient faire escale sur les eaux tranquilles de ce petit marécage avant de continuer leur long voyage vers le sud.

Grignotage de l'Étang
du carouge.   sept. 2001


(photo: J. Denys Bourque )


Mais un jour arriva où cet endroit paisible dut céder la place à l'expansion urbaine. Le magnifique site fut asséché et enseveli sous des tonnes de terre. Les lis tout comme les callas et les iris disparurent. Les mélèzes, les thuyas et autres arbres indigènes tombèrent un à un et les oiseaux affolés s'enfuirent en abandonnant leur nid. Les chants des grives et des cigales se turent et les concerts des rainettes qui remplissaient les nuits chaudes d'été furent remplacés par le bruit incessant des camions lourds. Un habitat venait d'être détruit à tout jamais.

 

Grignotage d'un mini-marais, Iroquais,
septembre 2001


(photo: J. Denys Bourque )


Il en est de même à l'échelle de notre planète alors que d'innombrables espèces animales et végétales disparaissent de jour en jour en raison de la destruction d'écosystèmes. La situation est alarmante et nous nous devons de sauvegarder nos cours d'eau si petits soient-ils. Il est possible de préserver ces richesses aquatiques en les aménageant adéquatement. Réagissons maintenant car les générations futures n'auront peut-être accès à ces ressources naturelles que par le biais d’illustrations en couleurs sur les pages d'un livre...

Protégeons nos marais car il y va de l'avenir de notre Terre.