English

 

Le Programme humide/sec :
un succès sur toute la ligne


Christa Methot
Corporation des déchets solides Westmorland-Albert
Octobre 2004

Organisme responsable de la gestion des déchets provenant des comtés de Westmorland, d'Albert, de Kent et de Kings (région est), la Corporation des déchets solides Westmorland-Albert est un chef de file confirmé dans les domaines du recyclage et du compostage sur les plans provincial et national.

10th Anniversary
(photo: Corporation des déchets solides Westmorland-Albert)

Fondée en 1992, la Corporation a souligné son 10e anniversaire en automne 2002 avec l'inauguration de son Centre d'éducation humide/sec. Aujourd'hui, la Corporation ne cesse d'innover en matière de gestion des déchets tout en surpassant les attentes des citoyens et des agences gouvernementales.

Un engagement qui ne cesse de grandir

Conscient de la nécessité d'un programme de recyclage en bordure de route afin de prolonger la durée utile du centre d'enfouissement, le personnel de la Corporation Westmorland-Albert a parcouru le monde à la recherche du programme qui conviendrait davantage à sa clientèle. La recherche s'est arrêtée sur le Programme humide/sec en raison de sa simplicité, tant pour les citoyens que pour le centre de gestion des déchets, les éboueurs et les municipalités.

À l'instar d'un programme semblable lancé à Guelph en Ontario, le Programme humide/sec est vite devenu le point de référence pour le recyclage et le compostage dans la province.

D'abord implanté dans les municipalités de Moncton, Riverview, Dieppe et Sackville le 1er mai 1999, le Programme humide/sec a été bien accueilli. Un an plus tard, les dix autres municipalités des comtés de Westmorland et Albert se sont jointes au Programme humide/sec. Enfin, en 2001, les habitants des districts de services locaux de même que ceux des comtés de Kings et de Kent ont commencé à trier leurs déchets à l'aide de sacs bleus et verts.


(photo: Corporation des déchets solides Westmorland-Albert)

Au fil des ans, la Corporation a mené plusieurs enquêtes afin d'identifier de nouveaux marchés pour leurs produits recyclables. En 2000, la Corporation est devenue la première (et à présent la seule) à récupérer les boîtes de lait dans la province.

En septembre 2001, la Corporation a été la première au Canada à adopter le programme Reuse-A-Shoe de la société Nike. C'est la facilité avec laquelle un tel programme peut être implanté qui a convaincu Nike de lancer chez nous son programme Reuse-A-Shoe, jusqu'à là réservé aux consommateurs américains, permettant ainsi de faire une réalité du recyclage des espadrilles dans la région.

Lors du mois de janvier suivant, la Corporation a expédié un premier chargement de 23 000 espadrilles au centre de recyclage Nike situé à Wilsonville, en Oregon. Avec comme objectif le recyclage de 70 000 espadrilles chaque année, la Corporation est heureuse de pouvoir " boucler la boucle " en matière de recyclage des chaussures tout en évitant annuellement l'enfouissement de quelques 500 mètres cubes de déchets grâce au programme Reuse-A-Shoe.

Le programme de recyclage des tasses à café Tim Hortons, lancé le 22 avril 2002 à l'occasion du Jour de la Terre, s'avère une première au Canada alors que la Corporation et les restaurants Tim Hortons ont uni leurs efforts afin de réduire et recycler ce type de déchet très répandu.

La Corporation a lancé un programme de recyclage des téléphones cellulaires en septembre 2002 permettant ainsi la récupération et la réparation de ces appareils en collaboration avec le détaillant Sounds Fantastic. Les téléphones sont ensuite remis aux victimes d'abus par l'entremise des services de police communautaires et l'organisme Carrefour pour femmes.

En janvier 2004, le matériel électronique s'est ajouté à la liste des produits recyclables. Autre initiative financée en vertu du Fonds en fiducie pour l'environnement du Nouveau-Brunswick, la Corporation récupère les déchets électroniques ayant atteint la fin de leur durée utile pour ensuite les expédier à l'installation Noranda Recycling, située à Brampton, en Ontario, où ils sont entièrement recyclés. Il s'agit d'une autre première dans les Provinces atlantiques.

Déchets secs

(photo: Corporation des déchets solides Westmorland-Albert)

Avec cinq années d'exploitation du Programme humide/sec et de plusieurs projets innovateurs de recyclage à son actif, la Corporation fait preuve d'un engagement qui ne cesse de grandir. Malgré des frais de déversement parmi les plus faibles de toute la province, la Corporation poursuit son engagement envers ses programmes actuels tout en cherchant de nouveaux moyens pour éviter l'enfouissement des déchets grâce au recyclage, au compostage et à des initiatives en matière d'éducation.

En se tournant vers l'avenir, la Corporation poursuivra ses efforts de sensibilisation à l'égard de tous les aspects de la gestion des déchets y compris le Programme humide/sec. Avec comme objectif un taux de participation au Programme humide/sec de 95 % au sein des quatre comtés, la Corporation entend augmenter le taux de réacheminement des déchets afin de prolonger la durée utile du centre d'enfouissement. Après tout, il faut agir pour le bien de notre communauté !


Voici quelques-uns des exploits réalisés par la Corporation au cours des douze dernières années : 

  • la construction et l’exploitation du seul site d’enfouissement de seconde génération au sud-est du Nouveau-Brunswick ;

  • l’intégration d’un système de collecte du lixiviat avec puits de contrôle ;

  • journées annuelles de collecte des résidus domestiques dangereux ;

  • l’implantation d’un programme de tri à la source en bordure de rue – le Programme humide/sec ;

  • la production de 1 000 tonnes de compost de classe « A » selon les normes du CCME à l’aide des déchets ménagers humides. Le compost a été distribué gratuitement aux citoyens en juin 2001 ;

  • le recyclage de divers déchets secs tels le papier, le carton, le plastique, les métaux et l’aluminium ;

  • le recyclage de divers autres déchets dont le bois, les sapins de Noël, les appareils électroménagers, les réservoirs de propane, le revêtement en PVC et les pneus ;

  • l’adoption du chemin Berry Mills depuis la promenade Edinburgh jusqu’à la route transcanadienne dans le cadre du projet Adopter une route de l’organisme The Tree House (2001 à ce jour) ;

  • l’ouverture d’un centre permanent de dépôt des résidus domestiques dangereux (RDD) où les citoyens peuvent éliminer gratuitement leurs RDD chaque vendredi et samedi (janvier 2000) ;

  • l’exploitation de la première unité mobile de récupération des RDD au Canada atlantique. Cette station roulante se déplace deux fois par an dans les diverses collectivités des comtés de Westmorland et d’Albert afin de recueillir sans frais les déchets dangereux des citoyens (octobre 2000) ;

  • plus de 1 000 présentations, visites guidées et kiosques d’information dans les écoles, auprès de groupes communautaires et lors d’événements publics dans toute la région ;

  • l’implantation du programme d’encouragement 3R pour les municipalités ;

  • la présentation de bourses d’études aux neuf écoles secondaires de la région pour les finissants et finissantes qui poursuivent leurs études dans le domaine de l’environnement (2001 à 2004) ;

  • un taux de réacheminement vérifié de 50 % des déchets humides et de 42 % des déchets secs (septembre 2001) ;

  • l’inauguration du Centre d’éducation humide/sec (décembre 2002) ;

  • un taux de réacheminement des déchets de 44 % (2003) ;

  • un taux de participation au Programme humide/sec de 87 % (août 2004) ;

  • le lancement de plusieurs nouvelles initiatives de recyclage visant des produits tels que : les boîtes de lait (2000), les espadrilles (2001), les tasses à café Tim Hortons (2002), les téléphones cellulaires (2002), les déchets électroniques (2004)

  • l’implantation du Programme humide/sec I.C.I. (industriel, commercial et institutionnel) auprès de 250 clients de la société FERO (juin 2003) ; et

  • le lancement du premier Programme humide/sec à l’école au Forest Glen School en octobre 2003 suivie de plusieurs autres écoles au cours de l’année suivante.

Déchets ménagers humides

(photo: Corporation des déchets solides Westmorland-Albert)

Pour de plus amples renseignements, visitez le www.westmorlandalbert.com ou communiquez avec :
Christa Methot,  Coordonnatrice des relations communautaires, Corporation des déchets solides Westmorland-Albert, 506 877-1050
Courriel : publicaffairs@westmorlandalbert.com