Healthy ecosystems and economic diversification go hand-in-hand

Where the Restigouche and Kedgwick Rivers meet, tourists from far and wide to gaze upon breath-taking scenery and to paddle down clear, clean waterways, begins author Marie-Christine Arpin.

Arpin Canoe Restigouche was founded in the spring of 1993. It started small, but with a big vision for the future of the region. Now, the company welcomes thousands of canoeists every summer.

Northern New Brunswick, where Arpin Canoe Restigouche is located, has always relied heavily on forestry for its economic well-being. However, as a result of the recent downturn of the forestry industry, the value of a diverse economy has become apparent. Luckily for northern New Brunswickers, tourism opportunities abound…all of which depend on natural beauty and a functioning forest ecosystem. "Who would want to visit a devastated region?" asks Arpin.

 

Écosystèmes sains et diversification économique vont de pair

Marie-Christine Arpin
Arpin Canot Restigouche
mai 2008

la jonction des rivières Restigouche et Kedgwick, les touristes viennent par centaines admirer des paysages à couper le souffle et suivre le fil de rivières aux eaux limpides.

Arpin Canoe Restigouche inc. a vu le jour au printemps 1993. Nul ne se doutait alors de l'ampleur que prendrait cette petite entreprise de canotage : six embarcations, aucun employé, mais une vision pour le développement futur de la région. En effet, Arpin Canoe Restigouche inc. accueille désormais des milliers de canoteurs durant chaque saison estivale, faisant ainsi découvrir la beauté et la richesse de l'écosystème des forêts acadiennes à un grand nombre de gens de partout au Nouveau-Brunswick et d'ailleurs.


(photo :  Arpin Canot Restigouche)

La portion nord de notre province a longtemps vécu des ressources forestières. Scieries et papetières font partie du paysage et de l'économie régionale. Pour des petites collectivités comme Saint-Quentin et Kedgwick, la forêt est pratiquement le seul gagne-pain. Mais étant donnée la situation actuelle de l'industrie, une diversification économique s'impose. Heureusement, les possibilités abondent notamment en tourisme. Nous avons à moins de cent kilomètres à la ronde les sentiers du Parc du mont Carleton, pas moins de cinq rivières, des chutes et des gorges magnifiques et de la neige abondante en hiver. Un réel paradis pour les amateurs de plein air. Par contre, plusieurs de ces activités de canotage, mais aussi d'équitation, de randonnée pédestre, de ski de fond… dépendent directement d'un environnement viable et d'une forêt en bonne santé. Qui voudrait venir visiter une région dévastée?


(photo :  Arpin Canot Restigouche)

Arpin Canoe Restigouche inc. dépend donc des décisions prises en foresterie. Une foresterie moins intensive, voire communautaire, est souhaitable pour la diversification de l'économie de la région. Bien que nous soyons conscients d'avoir nous aussi un impact écologique, lorsque nous utilisons les cours d'eau, ou transportons des canoteurs… nous espérons faire prendre conscience de la nécessité de conserver nos ressources en permettant à un grand nombre de Néo-Brunswickois(es) d'apprécier la beauté de la forêt acadienne. Mais si jusqu'à ce jour cette beauté a perduré, certains signes nous portent à croire qu'elle est menacée. En effet, le nombre de saumons dans la Restigouche ne cesse de diminuer et le niveau de l'eau fluctue de plus en plus à cause du manque de rétention du bassin versant. Les fluctuations extrêmes, soient des niveaux d'eau trop élevés ou trop bas, nous ont d'ailleurs obligés à interrompre nos activités durant quelques semaines ces trois dernières années, ce qui ne s'était jamais vu auparavant. Cette situation amène des inquiétudes aussi quant aux sédiments transportés à chaque fois que le niveau de l'eau augmente. Quels en seront les effets à long terme?


(photo :  Arpin Canot Restigouche)

Espérons pour l'avenir de la région que des mesures adéquates seront prises! Le développement écotouristique nécessite un engagement à long terme de protéger les ressources essentielles pour ce type d'économie : une forêt et des cours d'eau en santé.