Wind Energy for Sustainable Development

Wind power is quickly becoming an important source of energy in many countries. In Canada, the use of wind energy is increasing and New Brunswick is jumping on the bandwagon.

Wind energy uses offers overwhelming environment benefits; it is renewable and it does not contaminate the air, the water, or the soil. It does not need fossil fuels to function and degrades virtually no habitats. Furthermore, the technology can be quite profitable.

Of course, there are some disadvantages to wind energy, such as fluctuations of wind speed and consistency. However, these variables are predictable meteorologically. Contrary to the common perception, wind turbines kill fewer birds than vehicles. Also, design changes have reduced their noise output and they are now built with consideration of the landscape, so as to be less problematic esthetically. Authors Christine Comeau and Yves Gagnon predict that wind power will be increasingly important in the future.

L'énergie éolienne pour un développement durable

Christine Comeau
Yves Gagnon, Chaire K.-C.-Irving en développement durable 
Université de Moncton

juin 2007

e 21e siècle reconnaît sans contredit l'urgence de développer davantage le domaine des énergies renouvelables et propres.  En effet, les organismes environnementaux et les gouvernements du monde entier sont rendus à la constatation que les sources d'énergie traditionnelles ont les désavantages d'être épuisables ou encore d'être très polluantes et même, dans bien des cas, les deux à la fois.

Heureusement, la problématique est de plus en plus prise en considération et l'énergie éolienne est un excellent exemple d'innovation en matière d'approvisionnement en énergie pour de nombreux pays.  Selon les données de 2006 du Global Wind Energy Council, la puissance installée des parcs éoliens atteint un total de 74 221 mégawatts (MW) à l'échelle mondiale.  À titre de comparaison, la puissance installée en génération d'électricité au Nouveau-Brunswick est d'un peu moins de 4 000 MW, toutes sources confondues (nucléaire, hydroélectrique, charbon, pétrole, Orimulsion, diesel).  C'est donc dire que dans le monde, il y a près de 20 fois plus de parcs éoliens pour produire de l'électricité que toutes les centrales électriques du Nouveau-Brunswick réunies.

En bref, l'énergie éolienne, c'est l'énergie cinétique puisée des vents et convertie en énergie électrique.  Elle représente une énergie verte puisqu'elle est à la fois renouvelable et non polluante.  Le Canada possède un important gisement éolien, mais a tardé à faire le virage vers la production d'énergie électrique de source éolienne.  Actuellement, selon l'Association de l'énergie éolienne du Canada, la puissance installée des éoliennes au Canada totalise 1 492 MW (avril 2007), ce qui représente environ 0.5 % de la demande totale en énergie électrique du pays.  Or, par les expériences des autres pays et en tenant compte des cartes de la ressource éolienne, le Canada pourrait avoir jusqu'à 20 % de la puissance totale de génération d'électricité satisfaite par l'énergie éolienne, ce qui représenterait environ une puissance totale de 50 000 MW par des parcs éoliens.


Parc éolien Pamplune, Espagne
(photo :  Yves Gagnon)

L'Ontario (415 MW), l'Alberta (385 MW) et le Québec (322 MW) sont les provinces canadiennes les plus avancées en termes de puissance installée d'énergie éolienne.  Leurs prévisions de croissance sont par ailleurs phénoménales; à titre d'exemple, d'ici dix ans, la puissance des parcs éoliens au Québec sera plus grande que toutes les centrales électriques du Nouveau-Brunswick mises ensemble, toutes sources confondues.

Mais toutes proportions gardées, l'Île-du-Prince-Edouard est la province canadienne la plus avancée en matière d'énergie éolienne.  Avec ses 34 MW de puissance installée, l'IPE répond à environ 15 % de sa demande électrique totale grâce aux éoliennes, ce qui est nettement supérieur au rendement actuel des autres provinces canadiennes.  L'Île-du-Prince-Édouard accueille aussi l'Institut de l'énergie éolienne du Canada, dont le mandat est de soutenir le développement de l'énergie éolienne au Canada et de développer des produits et services reliés à l'énergie éolienne pour les marchés canadiens et d'exportation. Cela dit, la majorité des provinces et territoires canadiens se sont fixé des objectifs de génération d'électricité par l'énergie éolienne pour les prochaines années.

C'est le cas notamment du Nouveau-Brunswick qui ne compte actuellement aucun parc éolien; ce qui changera incessamment puisque le gouvernement provincial et Énergie NB viennent d'annoncer l'installation de deux parcs éoliens d'une puissance totale de 95 MW d'ici 2009 et, cela n'est qu'un début.  Le gouvernement néo-brunswickois entend avoir 400 MW d'électricité grâce à l'énergie éolienne, et ce le plus rapidement possible.  Une telle production représenterait environ 10 % de la puissance électrique totale au Nouveau-Brunswick.


North Cape, Île-du-Prince-Édouard
(photo :  PEI Energy Corporation)

La chaire K.-C.-Irving en développement durable de l'Université de Moncton s'est avérée une alliée de premier ordre dans l'élaboration d'un plan d'énergie éolienne au Nouveau-Brunswick et dans la région.  Avec le professeur-chercheur Yves Gagnon comme titulaire, cette chaire a développé les cartes de la ressource éolienne du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard et, elle travaille actuellement à produire les cartes de la ressource éolienne de la Nouvelle-Écosse, tout en travaillant sur la deuxième génération des cartes du Nouveau-Brunswick.  La chaire oeuvre aussi au niveau de la définition de politiques publiques et est régulièrement sollicitée dans la région en ce qui concerne le développement de l'énergie éolienne.

L'énergie éolienne a énormément d'avantages.  C'est un domaine qui est rentable et pour lequel les développements technologiques sont rapides.  Les coûts de production sont très prévisibles et ceux-ci se stabilisent à long terme.  En plus de produire de l'électricité, l'énergie éolienne offre des opportunités de développement économique en ce qui a trait à la fabrication des turbines, en plus de l'installation et de l'opération des parcs éoliens.  Les municipalités peuvent aussi en retirer un revenu grâce à la taxation foncière, tandis que les propriétaires qui font la location de leurs terrains aux fins de l'énergie éolienne en tirent eux aussi profit.  À un autre niveau, l'énergie éolienne peut être développée par des entrepreneurs, municipalités, coopératives et groupes communautaires de la région.  Plusieurs exemples en ce sens existent au Nouveau-Brunswick, dont à la municipalité de Bouctouche et à la Coopérative d'énergie renouvelable de Lamèque.

Face à l'environnement, l'énergie éolienne est exemplaire.  Elle ne nécessite aucun carburant, n'émet aucun gaz à effet de serre, ne pollue ni l'air ni l'eau, ne détruit pratiquement aucun habitat et ne produit aucun déchet solide, toxique ou nucléaire.  De plus, les turbines peuvent facilement être retirées d'un terrain si le besoin se présente et elles utilisent des matériaux recyclables.


Turbines éoliennes Matane
(photo :  Yves Gagnon)

Évidemment, il existe certains désavantages à l'énergie éolienne, mais ceux-ci sont nettement supplantés par les nombreux avantages que nous venons d'énumérer.  Notons d'abord l'intermittence des vents, qui est toutefois contrôlable grâce aux prévisions météorologiques qui peuvent fournir des données assez précises des prédictions de vent 72 heures à l'avance.  Par ailleurs, malgré les perceptions, une turbine éolienne tue moins d'oiseaux annuellement qu'une voiture, qu'un édifice avec beaucoup de fenêtres, ou même qu'un chat; en fait, les oiseaux contournent les turbines, tandis que les tours tubulaires n'offrent pas d'endroits ou les oiseaux pourraient nicher.  Comme toute infrastructure majeure, les parcs éoliens ne doivent toutefois pas être installés dans les corridors de vol des oiseaux migrateurs.  Le bruit et l'esthétique font également partie des inquiétudes les plus souvent soulevées concernant l'énergie éolienne, mais il faut savoir que la technologie avancée en design de turbine tend à éliminer les bruits causés par celles-ci, et les parcs éoliens doivent être installés à des distances appropriées de toute habitation.  Pour ce qui est de l'esthétique, les parcs éoliens doivent être installés en considération du paysage.

Propre, infiniment renouvelable, économiquement viable et techniquement fiable, l'énergie éolienne est certainement une énergie sur laquelle nous devons miser dans le temps présent et pour l'avenir de notre planète.