Air



It's Our Responsibility

Nature is fragile.
It stands to reason that the necessary respect must be given to nature if we want our children to appreciate it one day.  

The Naturalist Association of New Brunswick is aware that wildlife must be able to coexist with humans. It is our duty to protect all forms of life in our environment.

The Association offers the following principles to its members and to every one concerned:

1. Develop respect and understanding of nature and spread this knowledge;

2. Always place the well-being of nature before your desire to observe it;

3. Always preserve the integrity of natural sites and ecosystems;

4. Respect rights of others;

5. Every individual must assume his/her own responsibility.

Our province is suffering from climate change, clear-cutting, habitat stress and loss of habitats, we must act today if we want change to happen.

 

 

 

 

 




C'est notre responsabilité


Mike LeBlanc
Naturaliste et président de la Fédération
des naturalistes du Nouveau-Brunswick Inc.

août 2003

Mtre ornithologue et passionné de la nature au Nouveau-Brunswick, c'est facile, car la nature qui nous entoure est très impressionnante quand nous prenons le temps de l'admirer et de la découvrir. Mais, il faut se rappeler que la nature et l'environnement sont fragiles et que l'on doit leur accorder le respect nécessaire pour que nous puissions les admirer pendant des années à venir.

L'observation de la nature n'est pas une activité qui existe depuis juste un p'tit bout de temps dans la province. Comme nous le savons, les Mi'gmaq observaient et traitaient la nature avec tout le respect possible! Depuis l'arrivée des Européens dans la province, plusieurs auteurs renommés de l'histoire écrite de la nature ont visité et exploré la province pour sa diversité d'espèces. Notamment l'explorateur Nicolas Denys qui a exploré les richesses de la province au 18e siècle. John James Audubon, célèbre ornithologue, a fait plusieurs visites au Nouveau-Brunswick, notamment à Grand Manan et le long du fleuve Saint Jean. Son livre " Birds of America " a révolutionné le monde de l'observation des oiseaux en incluant des peintures d'oiseaux afin de faciliter leur identification au lieu de les tuer pour le faire.
La Fédération des naturalistes du Nouveau-Brunswick a réalisé que même si nous admirions la nature, il faut la respecter davantage en l'observant pour être bien certain que nous la conservions pour des générations à venir. Voici le code de conduite qui a été approuvé par le conseil d'administration de la FNNB dès 1997 :

Principes de base:

La Fédération des naturalistes du Nouveau-Brunswick reconnaît que toute vie sauvage (incluant celles des plantes et des animaux) a une valeur intrinsèque et doit pouvoir coexister et prospérer avec nous.. C'est notre devoir d'agir comme intendant et de veiller sur le bien-être de toute vie sauvage et de ses habitats.

1) Développer le respect, la compréhension de la nature et le partage des connaissances :

  • Recherchez les connaissances qui augmentent l'appréciation de la nature et qui aident à minimiser l'impact des humains sur la nature.
  • Renseignez-vous au sujet de la vie sauvage et de ses habitats, surtout au sujet des espèces en danger, menacées ou rares et des facteurs qui les rendent plus vulnérables.
  • Partagez vos connaissances et l'amour de la nature avec autrui.
  • Si vous trouvez une plante, un animal ou un fossile qui semble être rare, avisez votre expert local, musée ou université.
  • Si possible, offrez votre aide pour des études scientifiques concernant la nature.

2) Placer toujours le bien-être de la vie sauvage avant votre désir de l'observer :

  • Déplacez-vous lentement afin de permettre à la faune de s'accoutumer à la présence humaine.
  • Votre visite devrait être courte et silencieuse.
  • Gardez vos distances, surtout des nids, des tanières et des colonies, pour minimiser les dérangements et éviter les expositions au danger.
  • Évitez d'effrayer de façon répétée ou de courir après les oiseaux et autres animaux; ne séparez jamais les jeunes de leurs parents.
  • Utilisez avec modération les aides sonores et les autres méthodes pour attirer les oiseaux mais jamais dans les régions très fréquentées par les observateurs d'oiseaux.
  • Replacez les pierres et souches déplacées en cherchant les reptiles, les amphibiens et les invertébrés terrestres et aquatiques.
  • Si vous devez manipuler les reptiles, les amphibiens et les invertébrés, remettez-les soigneusement dans leur habitat. Si possible, observez-les sans les toucher.
  • Ne jamais manipuler les oiseaux ou mammifères sauf en cas d'urgence.
  • Laissez les plantes sauvages dans leur habitat naturel et ne pas les cueillir ou déterrer sauf si elles sont menacées d'être détruites par un développement.
  • Laissez les fossiles sur leur emplacement sauf s'ils sont nombreux et/ou vont être endommagés par l'érosion.

3) Toujours préserver l'intégrité des sites naturels et des écosystèmes :

  • Ne dérangez jamais l'habitat des plantes ou des animaux en danger, rares, peu communs ou menacés, particulièrement lors des cycles ou saisons de reproduction.
  • Si possible, demeurez sur les chemins ou sentiers pour éviter de piétiner et ainsi réduire les perturbations aux habitats de la vie sauvage.
  • Rapportez tous les déchets même si ce n'est pas les vôtres.
  • Prévenez les feux de forêt.
  • Évitez de supporter le commerce de plantes ou d'animaux obtenus de la nature.

4) Respecter toujours les droits d'autrui :

  • Soyez courtois envers les autres.
  • Comportez-vous partout de façon à rehausser l'image des naturalistes.
  • Respectez la vie privée et la propriété des autres en obéissant aux panneaux
  • Entrée interdite " et demandez la permission au propriétaire avant d'entrée sur une propriété privée.
  • Obéissez aux règlements et aux lois régissant l'usage public de sites naturels.

5) En groupe, chaque individu doit assumer ses responsabilités :

  • Essayez de diminuer les perturbations et les problèmes qui se multiplient lorsque plusieurs personnes se déplacent sur les sites.
  • Les actions individuelles doivent être dans l'intérêt du groupe mais aussi et principalement dans l'intérêt de la nature.
  • La conduite du groupe doit refléter une sensibilité et un respect de la nature.
  • Comme dirigeant d'un groupe :
    • Vous devez assumer la responsabilité du groupe.
    • Vous devez informer le groupe des règlements ou de la conduite spéciale applicable à l'endroit ou à l'habitat visité.
    • Vous devez vous assurer que le groupe se limite à un nombre qui ne menacera pas l'environnement et le plaisir de chacun.
    • Vous devez former les autres au respect et à l'appréciation de la faune et la flore et de leurs habitats par vos paroles et par vos actions.

Comme nous le savons, les changements climatiques, les coupes à blanc de notre forêt, les changements ou les stress sur nos habitats, les pertes d'habitats, etc. vont sûrement changer la nature de notre province mais, c'est à nous d'agir aujourd'hui afin arrêter ou du moins de ralentir ces changements pour que nos jeunes puissent aussi avoir la chance d'admirer la nature et les espèces qui l'habitent.