star.GIF (2250 bytes) Readers!
Register  your
opinions here!
Enregistrer vos
commentaires 
ici!

pine martinTo Zoo or not to Zoo? 
That is the question!


"Zoo"er ou ne pas "zoo"er? 
Voilà la question!


When it’s down to the last few individuals of an endangered species -
 should they be preserved in the zoo or left alone in the wild?

Lorqu'il ne reste seulement que quelques individus d'une espèce en voie d'extinction, est-ce qu'on devrait les conserver dans le zoo
ou bien les laisser seuls dans la nature?

Cin
1 mai 2007
Ont devrais les laisser libre car vue qu'il n'en reste plus gros..ben il devrais pouvoir s'amuser sans être obliger de rester dans des cages toute la journée!!
Anonyme
1 mai 2007
moi je veux pas que les animaux soient en liberté
Anonymous
Earth
June 16, 2006
I think that all animals need some protection, but mostly they need protection against us. We are the biggest threat to the world and its'inhabitants (inclueding ourselves). I don't think it could be much of a life if you were caged up for eternity to protect you from your prisongard's mistakes. We should help the animals (and the environment), but not by condemning them to a prison. We, the human race, have made great mistakes and caused much destruction throughout history; if we fail to unendager animals, let us as least not cause their destruction.
Anonymous
October 4
Je veu juste savoir quelles sont les éspeces en voie de disparition au Wyoming votre truc jmen fou
Sophie
July 19, 2004
Faite un grand parc ou vous laisserez les animaux en liberté mais vous les surveillerer (si il ne reste plus beaucoup de ces individu rassembler les tous dans ce parc et negossiez avec les autres zoo pour qu'il vous vende ou achète les individu restant)
Anonyme
12 juillet 2004
De plus en plus, les zoos jouent un role primordial dans la conservation des especes en danger. Plu qu'un lieu de detente, ce sont aussi un lieu de decouverte et d'education. en effet, ils proposent a leur visiteurs la possibilite d'apprendre d'avantage sur la vie sauvage, les animaux, comment, en protegeant la nature on peut sauver des especes,... les zoos sont de veritables reservoirs genetiques. Grace a eux, certaines especes ont echappes a l'extinction.  Bien sur, des amelioration sont toujours possible mais l'on a pris conscience de l'imprtance de defendre notre planete et ses occupants, et c'est deja un grand pas!!!
Kenneth 
Ottawa, ON
14 avril 2004
Aidons nos animaux...le monde leurs appartien aussi 


Carol Animal
15 mars 2004
Je pense que certains zoos sont adaptés pour les animaux mais une questions se pose: zoos spécialisés ou zoos communs/traditionnels?
Bercy
7 mars 2004
Le cheval de Prewalski a deja ete sauve dans le desert de gobi alors qu'il etait dans de petit enclos.aujourd'hui on pretend le reintroduire en Mongolie avec une collecte de fond Je ne pense pas que cela soit serieux car le desert de gobi se trouve en
mongolie ? Qu'en pensez vous? Collecte faite au cours du concours equestre de paris

Josh Nash, MO
March 2, 2004
Who made us God? which animals gave us their permission to operate on them. Isn't this what PETA is for. All these years of animal rights has gone down the drain because we're not thinking about the animals. 
Beverley + Alexe
École Beaubassin, 8ème, N.-É. 
3 décembre 2003
Je pense que les zoo sont très important. Parce qu`ils peuvent protèger des animaux en danger. En plus, les zoo sont une bonne endrot pour soindre des animaux qui sont malade.

Hinnouho Isidore Hedokingbe 
des Volontaire d'action pour le développement intégré et durable. Porto-Novo,
Rep du Benin. 
18 juin 2003

D'abord je félicite l'initiative.Je pense que, de plus en plus, les esprits vont commencer à s'élever pour une vie plus juste et vivable. Il faut qu'on sache que l'homme ne fait que rendre la vie plus difficile aussi bien pour lui-même que pour les autres êtres vivants à savoir les animaux et les végétaux.Plus nous massacrons, abattons, exterminons, embrigardons ou simplemnt tuons l'autre espèce nous devons nous apprêter à payer. Pour illustrer, je puis m'appuyer sur les divers fléaux tels la famine, les guerres, les génocides, les fratricides,les attentats,les daladies, les accidents,...Tant que les animaux ne seront pas en paix croyez-vous que les populations s'entendraient pour vivre en paix? L'extrème et erronée domination de l'homme-mauvaise intéprétationde la bible- nous a aveuglés et nous a conduit dans une situation d'illusion totale.Les animaux snt très très malheureux dans les zoos.L'homme a emprisonné les animaux dans les zoos pour desfins commerciales. Il crée un espace artificiel brisant l'écosystème et l'habitat et conditionne les animaux à sa guise. Puisque ses clients doivent bien apprécier la richesse de son parc.De toutes les façons les zoos sont pires. Les zoos, c'est pour l'argent,c'est le tourisme. Mais je dois louer l'esprit de promoteurs d'un environnement propices. Je veux surtout parler de ceux croient qu'on peut reconstituer la nature.  Pensons autrement pour un monde plus vivable,plus juste pour bénéficier de le l'immense ressource naturelle ou pourquoi pas surnatuirelle. Je vous remercie.
Anna'ais
Quebec
6 mai 2003

 

Les animaux est bon. Je non Francais. 
Au revoir mes copains! 

Jorda, âge 12
Winnipeg MB
22 octobre 2002
Je pense que tout et vrai en sa sujet la! 
Est-que tous peux mais les example du les animaux en danger? 
merci 

Gabrielle Gosselin, Montréal
4 mars 2002

Le problème majeur, je crois, n'est pas la disparition de certaines espèces mais bien le fait que l'humain est incapable, en qualité d'espèce dominante, de laisser à elle-même la nature en prenant les mesures qui conviennent pour ne plus intervenir dans son déroulement. En fait, il serait plus juste de spécifier ici qu'il ne désire pas le faire pour des raisons économiques et même politiques très évidentes. Il est donc tout à fait logique qu'aucune des deux solutions apportées ci-haut n'aura d'impact sur la protection réelle et à long terme des espèces en danger de disparition tant que les gouvernements des pays capitalistes tels le nôtre et celui de nos voisins du Sud ne prendra pas de mesures radicales pour enrayer le phénomène des génocides animaux. S'il faut absolument une réponse, je dirais que les laisser libre serait déjà une tentative à l'idée inespérée de laisser enfin libre cours à la nature.
Anonymous
29 mai 2001
Je pense que vous avez raison sur tout les points mais certain des animaux sont
peut-etre mieux dans des grandes cages que dans la nature

"Pring"
10 avril 2001

Ceci n'est pas une question que les experts de la nature devraient se poser. 
Les animaux sont des créatures tellement magnifique qui faut bien entendu les garder en vie et surtout conserver les espèces rares. En les gardant dans la nature plusieurs espèces qui sont en voie de disparition pourraient se faire tuée par d'autre animaux ou encore seulement mourrir de mort naturelle avant que celles-ci on eu le temps de se reproduire. Les capturer en pleine nature serait certainement une chose qui ne serait pas facile pour toute les espèces mais au moins faire le possible pour en capturer un bonne partie et de les mettres dans un endroit sur où elles pourront se reproduirent et reconstruirent un clan. Dans un zoo, les personnes en chargent vont bien sen occuper et les bêtes vont être en sécurité. Voilà une question que personne ne devrait se poser. Je suis une grande admiratrice des animaux et je vous dit que OUI il faut préserver les espèces en les conservan!

Mark Nicholas Winnipeg, MB
March 2, 2001
The whole planet is home to its' native species, we are just one of those species.
If we cannot confine our activities to a much greater extent than at present, then we must do the right thing and eliminate ourselves as a threat to life on this unique and remarkable world. If this means the extinction of the human race then so be it. I find precious little of worth from human activities in this place and, furthermore am ashamed that I am a part of this disgusting and disrespectful form of life!!!

Christa Carpenter
Quispamsis, NB
January 31, 2001
This is a tricky question. My heart tells me that all efforts should be made to help the animals in their own habitat - long before the situation becomes so critical. But if the situation is critical and if the resources and the will are there to really work at saving the animal in a zoo AND replacing the habitat. Then I might consider this an acceptable choice. 
Christine Ryan
January 30, 2001
They should be put in a zoo and cloned several times before there are only one or
two left, and then released together in a safe place.

Rob Walker
Alma, NB
January 30, 2001
The Arabian Oryx, Pere David's Deer and other species would not be with us today had the last individuals not been confined for captive breeding.  Priority must be placed on habitat protection, but when there is only a remnant population of a species in an unassured habitat, captive breeding is fully justified. The continued existance of the California Condor proves that point. 
David Wimberly
N.S.
January 30, 2001
The question is far to complex to be a simple either--or situation. One example would be the California Condor which now appears to have been saved as a species because the last few individuals were put into a zoo and then bred to the point where are were enough individuals to start returning them to the wild where they are currently beginning to do quite well. Another example closer to home locally is that of the Eastern Anatumn Peregrine Falcon, the one native to Nova Scotia. That sub-species was made completely extinct in the wild from pesticides, habitat destruction, gun hunters and egg collectors. But there were a number of healthy individuals being cared for by falconers. Although peregrine falcons had never before been bred in captivity, the falconers loved these magnificent falcons so much that the falconers pioneered captive breeding techniques and reintroduction techniques. Later, the Canadian and US governments, zoos and universities began to cooperate with the falconers. Today we have the Eastern Anatumn Peregrine Falcon once again successfully breeding in the wild here in Nova Scotia and elsewhere. They are now even breeding in cities using ledges on skyscrapers as nest sites. The techniques the falconers developed allowed the rescue of the California Condor and many other species. If only every species had people that love them as much as peregrines are loved to ensure them care, protection and clean and  adequate habitat. But this sort of approach must always be part of an intensive effort of restoring viable habitat and other necessary conditions for the species to once more become able to survive. Of course, this is much more effective and less expensive if the habitat and other conditions are fully protected before any species reaches threatening situations.  We need absolute and ironclad legislation worldwide to protect the homes of all species. The current approach simply isn't working.  This is perhaps the biggest sadness and most heinous crime of this current age!
Ken Fok
January 30, 2001
Mankind, alias homo-sapiens has in its wisdom, brought about the extinction &/or near extinction of many of our fellow species over the past 300 years', thus they must also take on a more responsible role, if not directly, then indirectly by talking about such issues regularly at home and work; sustainable environment awareness is the current buzzword, allied with the 'real' north-south divide, and continues to see the income gaps between nations widening. National Parks and reserves manned by local populace supported by sustainable enviro sensitive training programs; new destinations for "genuine environmental sensitive travellers".  Are natural "Zoos", far superior to Urbanzied "Human Engineering Enclaves" ?  but if money dictates, why do the interested Zoological Gardens with their Philantrophic gifts not send their technical personnel into the affected areas to share skills and money with the less fortunate ? '
After many words, I say NO to zoo in urban settings, yes to Mother Nature's ZOO .

J.F. Raymond
Quebec
30 janvier 2001
À la question si on doit laisser les animaux en voie d'extinction seuls dans la nature ou les garder dans un zoo je répond que l'on devrait les garder dans un jardin zoologique le plus adapté à leur vie naturelle possible et ce tant et aussi longtemps qu'il n'y aura pas suffisamment d'individus autonomes réadaptés à leur milieu naturel.
Bien entendu l'idéal est de revenir à un nombre assez important d'individus pour que la garde en captivité ne soit plus une nécessité.

Marc-André Villeneuve 
29 janvier 2001
Il est très difficile de répondre à cette question. Car faire un choix implique nécessairement un sacrifice. Choisir entre les dangers inhérents à la liberté animale et le risque des milieux artificiels du confinement zoologique s'avère pénible. À mon avis, toutefois, il est peut-être plus prudent de confiner les animaux en péril dans des espaces clos et protégés comme le zoo en autant que les conditions de vie origiinals soient maintenues au maximum lorsque c'est possible.
Si l'homme est à l'origne du déclin des espèces animales, il a la responsabilité première
d'essayer de restaurer la vie. Mais les milieux artificiels reproduisent rarement les conditions idéales et gagnantes. Le mieux serait d'évaluer les risques cas par cas et de décider alors de la mesure à prendre. 

Lou McMillan
B.C.
January 29, 2001
If the wild were left alone to grow and maintain a natural health then I would say yes!
However with the continuing disregard of most of the human race of any living thing but themselves, I would have to say put the rare ones in a zoo so that all will not wind up on the extinct list.

Andrea
January 29, 2001
I believe our part should be that of helping them in their own natural habitat.
Not zoos. We need to repair/rectify the damage we've done to their health and environment, to help them continue living.

Patty Donovan
Quispamsis, NB
January 29, 2001
Preserved in a zoo - if their habitat can no longer sustain them due to
pollution or clearcutting, it would seem like an option... but then are we
playing God, so to speak, and interfering with natural selection?

Brenda Kelley Sustainable Development, Bathurst, N.B.  
January 29, 2001
As humanity continues to allows the atrocity of some of the most beloved species on this planet to reach the state of extinction, I believe that we must, for their sake, protect the species for future life on this planet. To have some of them , alive, for possible mating , to reintroduce the species in the future , when it is safe again will be necessary for the Bio Diversity of the planet. However, permanent and adequate funding must be secured and protected from government "cut backs", to ensure that their lives in captivity are good lives, and not inhumane lives. Habitats , as closely replicated as possible to their natural habitat must be ensured. God instructed Noah to saved "two of each kind" before the great flood. 
"Jadesun"
N.B.

January 29, 2001
Should they be preserved. Yes, I honestly feel that we as humans should aid in their captivity to repopulate the species and reintroduce back into the wild. With human intervention, I feel that we can keep a more accurate count of the current population level.
Tonya Canning, Fredericton NB
January 29, 2001
Just because they are endangered doesn't mean they shouldn't be given some dignity. Attempts to build up the population sound good enough, but zoos are definitely not the place to do that.  For some reason objectified, trapped animals being used for the entertainment of small children don't seem to be the most likely candidates for bringing more animals into the world (into their situation...) 

J. Denys Bourque
Saint-Jacques, NB
29 janvier 2001

La pratique d'attraper vivantes et de conserver des zoos spécialisés des espèces en danger critique d'extinction - en vue d'en assurer la reproduction et réintroduction dans leur milieu naturel - est une pratique reconnue valable par l'UICN et le WWF. Moi, je peux citer tout de suite trois exemples de succès : les cas du Cheval de Prewalski, en Mongolie; le Condor de Californie, aux É.U.A.; et la Gazelle dorca, au Sénégal. Il va sans dire qu'il doit s'agir de zoos vraiment spécialisés avec toutes les ressources permettant de soigner les animaux et de les réintroduire dans la nature. Il faut également que ces actions soient accompagnés programmes de réhabilitation / reconstitution de l'habitat et, aussi, de sensibilisation de la population et des chefs d'industries fondées sur l'utilisation / exploitation de ressources naturelles et des "développeurs".
Maria-Luisa Weecksteen 
France
25 janvier 2001
Je ne suis pas très experte en animaux sauvages car dans notre ferme pédagogique, nous n'avons que des animaux courants. A mon avis, les garder dans les zoo ne serait pas une mauvaise solution. au moins, ils ont des chances de vivre. Il faut néanmoins améliorer leurs qualités de vie, qu'ils aient de l'espace et qu'ils soient un minimum autonome.J'ai lu dans une revue que l'on peut congeler dans embryons d'animaux en voie de disparition afin de les faire porter par des animaux communs. c'est à manipuler avec beaucoup de précautions !  Par contre, j'ai bons espoirs avec les générations futures, il est absolument nécessaire d'informer les enfants de respecter l'environnement pour ne pas commettre les mêmes idioties que leurs parents. A la ferme nous leur apprenons à vivre en contact avec eux, à les approcher en douceur. Par la même occasion, cela leur apprend à réguler leurs comportements.  Je suis contente de lire votre article, c'est très bien !  Je vous souhaite mes meilleurs voeux.
Trudy Bengivenni, Concession, NS
January 19, 2001
If, indeed, a species could be repopulated after having their numbers increased in a “zoo” or similar protective setting, then I'd say that it is worth spending the resources
necessary to bring that about. However, it would also have to be determined why they were approaching extinction in their natural habitat and if they would ever be able to survive there again. We have interfered with natural ecosystems for so long, that I am uncertain as to whether or not such efforts should even be termed “conservationist.” Do we ever really know the impact of our activities on the rest of the animal kingdom? My feelings are inconclusive at this time, but I favour a preventive approach over trying to re-create a species once its numbers have diminished beyond the point of no return. 

Hal Hinds, Biology/UNB, Fredericton, N.B.
January 19, 2001
There are two ways of looking at this paradox. 
If a species is down to a few individuals, it is nearly impossible to restore it to the "wild". Wemay believe that technology can solve any problem eventually, but this is not always true. The genetic variability is very impoverished in small populations and their chances of surviving are minimal.   If left in the wild they may become extinct or if the circumstances change or are changed, may be able to increase and survive through genetic drift, hybridization, or protection. A species has not 'survived' if all individuals are removed to zoos, gardens, etc. And there is the question of which species should receive valuable resources which may enable them to survive. Panda Bears or Furbish's Louseworts?

Nada Comeau,
Tabusitac Watershed Association N-B,
16 janvier 2001

Il faudrait ici garder l'espèce en nature et la protéger et aussi de la garder dans un zoo.

Media of 
    interest...

India will try to
clone nearly
extinct cheetah...

Register your opinions here
Enregistrer vos commentaires ici

Comment / Commentaire
Name / Nom:
Location / Endroit: