Personnel du Réseau environnemental
du Nouveau-
Brunswick

Un profil du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick

Le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick (RENB) fut mis sur pied en 1990 en tant que réseau à but non lucratif de groupes d'écologistes du Nouveau-Brunswick. Le RENB est présentement composé de 79 groupes membres. Il est affilié au Réseau canadien de l'environnement (RCE), un réseau national de plus de 1000 groupes membres.

Le rôle du RENB est d'améliorer les communications et la coopération entre les groupes environnementaux, ainsi qu'entre ces groupes, le gouvernement et l'industrie. Le RENB offre des occasions d'apprentissage à ses membres et il encourage l'expansion du mouvement environnemental au Nouveau-Brunswick. Le RENB n'est pas un groupe de revendication (militant) et il ne prend position sur aucune question.

Le RENB est dirigé par un Comité directeur, élu par les membres lors de l'assemblée générale annuelle. Chaque groupe membre du RENB a un vote. Le Comité directeur est composé de huit représentant.e.s. Deux représentant.e.s sont choisi.e.s à partir de chacun des groupes suivants: Jeunes, Premières Nations, Francophones et Anglophones.

Les Groupes d'action sont des réseaux de membres qui ont en commun la même préoccupation environnementale. Ces groupes d'action mettent l'accent sur les dossiers suivants: l'assainissement de l'air, les évaluations environnementales, le Fonds en fiducie pour l'Environnement, les forêts, les jeunes, l'harmonisation et le nucléaire.

Mandat (énoncé de mission) du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick: 

Encourager et faciliter le réseautage et les communications entre les groupes membres afin de:

  • faire avancer leurs efforts de protection de la Terre;
  • promouvoir des modes de vie écologiquement sains, et;
  • renforcer le mouvement écologique au Nouveau-Brunswick.

Visitez la page d'accueil du Réseau environnemental 
du Nouveau-Brunswick.